Un peu d’histoire…

 

Saint Jacques dit le Majeur était fils de Zébédée et de Marie-Salomé, et frère de Jean l’Evangéliste. L’un des plus ardents apôtres, il était appelé par le Christ, « fils du tonnerre ».
Saint Jacques reçut l’ordre d’évangéliser l’Occident. Il débarqua à Padron, en Galice, et échoua plus ou moins dans sa mission. Découragé, il repartit en Palestine. Il y fut décapité sur ordre du roi Hérode en l’an 44.
Sa dépouille fut déposée dans une barque par quelques-uns de ses disciples qui prirent place à ses côtés. Selon la légende, la barque s’échoua dans l’estuaire du fleuve Ulla à Padron.

 

 

Pourquoi une Coquille Saint-Jacques ?

 

Au Moyen-Age, les jacquets, jacquots, jacquaires, jacotes, jacquines, pouvaient être aussi bien des princes, des paysans, des chevaliers, des clercs, des artisans, des servantes, alertes ou estropiés …
La légende dit qu’un chevalier jacquot a voulu traverser le bras de la rivière à Padron.
Comme il s’enlisait, des coquilles Saint-Jacques lui firent un pont et il fut sauvé.
Il est dit « qu’on mérite sa coquille quand on arrive à Compostelle. »

 

 

Pourquoi « Compostelle » ?

 

En 813, selon la prophétie de l’ermite Pelage, des bergers alertés par une étoile scintillant au-dessus de cet endroit, prévinrent l’évêque d’Iria Flavia, Théodémine, qui découvrit le sarcophage. Le roi des Asturies, Alphonse II le Chaste, bâtit une église pour l’apôtre et l’on nomma l’endroit « Compostelle » du latin campus stellae « champ de l’étoile » qui connut aussitôt une immense renommée à travers la chrétienté.

 

2004 : Année jacquaire

 

Quand la Saint-Jacques (25 juillet) tombe un dimanche, l’année est dite jacquaire .
Depuis différents pays d’Europe, une manifestation, « Europa Compostella 2004 », consistera à acheminer des bourdons ainsi que des livres d’or jusqu’à Saint-Jacques de Compostelle. Le cheminement de ces attributs sera assuré par des marcheurs se relayant à chaque étape.
Tous les bourdons d’Europe arriveront à Saint-Jacques le 25 septembre.
Dans le cadre de la manifestation « Europa Compostella 2004 », les Roannais ont en charge la section Le Cergne / Pommier qui comprend trois villes relais : Saint-Nizier-sous-Charlieu (le 9 juillet), Saint-Haon-le-Châtel (le 10) et Saint-Jean -Saint-Maurice (le 11).
Les pèlerins devraient passer le samedi 10 juillet dans l’après-midi sur notre commune.
L’association « Les Amis de Saint-Jacques en Roannais » suggère que, si des personnes du village sont intéressées, elles pourraient accompagner les pèlerins sur une partie du chemin de Saint-Jacques dans notre commune . Et, pourquoi pas, proposer un accueil simple mais chaleureux sur la place du village …
Si certains d’entre-vous ont envie de partager ce moment avec les pèlerins de passage : contactez Guy Galichon (04.77.67.54.03).